Redémarrage du marché de l'immobilier

La découverte des possibilités offertes par le télétravail débouche sur des envies de mise au vert.

Le retour en force des acheteurs sur le marché immobilier

Après deux mois d’arrêt quasi total, voici un fait qui se confirme. A la sortie du confinement, les agences ont retrouvé 90% de leur activité d’avant crise, en quelques jours seulement, selon le réseau Laforêt. Dans les semaines qui ont suivi, ce rebond n’a fait que s’amplifier. «La demande explose à + 48 % par rapport à juin 2019», souligne le réseau d’agences dans une note. «La reprise des projets envisagés ou amorcés avant le confinement» et «les nouvelles envies nées pendant ces longues semaines» expliquent ce phénomène.

La découverte des possibilités offertes par le télétravail débouche également sur des envies de mise au vert. Le marché des résidences secondaires à petit budget - moins de 150.000 euros -, à moins de deux heures des grandes villes, décolle. Les investisseurs sont aussi de retour. Les achats de biens locatifs représentent aujourd’hui 24% des acquisitions.

Quant aux prix, ils sont solides et, «contre toute attente, ils se maintiennent, commente la note. Beaucoup de Français veulent boucler leur achat avant septembre, ce qui ne favorise pas la baisse des prix.» À Paris, les prix ont même augmenté de 1,2% depuis le début de l’année, à 10.478 euros le mètre carré.

En général en France, l’offre reste largement inférieure à la demande. La chute de la production de logements neufs accélère aussi l’effet rareté.
Vraie reprise ou feu de paille? Difficile à dire, d’autant que les prochains mois risquent d’être porteurs de mauvaises nouvelles sur le front de l’emploi. Or le marché immobilier marche à la confiance. La capacité des banques à financer les projets reste aussi incertaine: les critères d’octroi de crédit se sont durcis.

source: lefigaroimmo

Découvrez tous nos programmes neufs en cliquant ici !