Comment investir en loi Pinel ?

La loi Pinel est un dispositif qui permet aux investisseurs de bénéficier d'une défiscalisation sur les logements mis en location. D'autres avantages sont également à en tirer, mais le dispositif n'est pourtant pas disponible sans conditions. Notre article fait le point sur son fonctionnement.

La loi Pinel, qu'est-ce c'est exactement ?

La loi Pinel a été mise en place pour défiscaliser un achat immobilier, à condition que celui-ci soit mis en location par l'acquéreur. La réduction d'impôt évolue en fonction de la durée d'engagement de ce dernier : 12% pour 6 ans, 18% pour 8 ans et 21% pour 12 ans. Toutefois, cette réduction s'applique uniquement sur les logements acquis dans un état neuf, situés dans une zone dite Pinel et achetés auprès d'un promoteur immobilier ou un constructeur. Il faut également que le logement concerné respecte les normes énergétiques RT 2012.

L'avantage de la loi Pinel est qu'elle donne aux investisseurs la possibilité de diminuer les charges fiscales tout en bénéficiant du revenu locatif mensuel. A noter toutefois que le montant du loyer est réglementé :

  • 16,96€/m2 pour les appartements situés en zone A Bis (Paris et la banlieue à proximité) ;
  • 12,59€/m2 pour ceux en zone A (banlieue parisienne, Lyon, Marseille, Lille, etc.) ;
  • 10,15€/m2 pour ceux en zone B1 (agglomérations de plus de 250 000 habitants, l'Outre-Mer, la Corse, etc.) ;
  • 8,82€/m2 pour ceux situés en zone B2 (villes de plus de 50 000 habitants, avec un agrément préfectoral).

Un acquéreur peut réaliser deux investissements dans l'année, d'un montant plafonné à 300 000€, soit 5 500€/m2.

Bien choisir son emplacement pour un investissement Pinel

Le choix de l'emplacement est déterminant pour obtenir une meilleure rentabilité avec le dispositif Pinel. Comme dans tout investissement, il faut s'établir là où les demandes existent, en restant dans les zones Pinel bien évidemment. Avant de s'engager sur une résidence en particulier, il faut donc se renseigner sur l'attractivité de la zone concernée. Il sera en effet plus facile de rentabiliser un bien situé dans des villes attractives, considérées comme des grands bassins d'emplois, qui se trouvent à proximité des lieux de commodités et là où il fait bon vivre.

Il est également nécessaire de s'informer sur les besoins existants dans la zone géographique concernée. Dans les endroits où se trouvent des universités, les studios ou les appartements en T1 sont par exemple plus demandés. Par ailleurs, étant donné que le loyer est différent d'une zone à une autre, il peut être nécessaire d'en tenir compte pour le choix de l'emplacement.

Tous ces paramètres sont donc à observer conjointement. Ils vous permettent d'estimer de manière précise les loyers mensuels perceptibles et la rentabilité qu'il est possible d'obtenir.

Vérifier la qualité du bien et la fiabilité du promoteur

Il est évident qu'un logement qui possède des défauts de construction sera difficile à lancer sur le marché. Le risque est également de se retrouver avec un promoteur dont la situation économique est peu fiable, qui peut à tout moment laisser le chantier à l'abandon ou qui ne parvient pas à respecter le délai de livraison. Aussi, il est toujours important de vérifier les capacités financières de l'opérateur et la qualité de ses prestations.